La Médecine Chinoise

Un peu d’histoire de la Médecine Traditionnelle Chinoise (中医)

Pour retrouver les sources de la Médecine Traditionnelle Chinoise (中医), il faut remonter jusqu’à la plus haute antiquité, 3000 ans avant Jésus-Christ, époque légendaire des célèbres empereurs mythiques.

Cette période fut si fertile en découvertes qu’elle est considérée comme le berceau de la civilisation chinoise.

La tradition attribue à chacun des trois premiers empereurs qui régnèrent la révélation d’un aspect particulier de la Médecine Chinoise :

伏羲 Fú Xī fit don à l’empire du premier système d’écriture par les huit trigrammes qui décrivent les variations du 阴阳 Yīn Yáng et donnent à l’ébauche de la médecine de l’époque sa conception cosmologique.

shennong神农 Shén Nóng apporte à la civilisation naissante l’art de cultiver la terre et d’en tirer sa nourriture. La tradition raconte qu’il goûtait tous les jours des plantes médicinales. Il devint le père de la pharmacopée chinoise.

Enfin 黄帝 Huáng Dì aurait été l’inventeur de la roue, de la boussole, le père de l’histoire et de l’astronomie. Il lui est attribué le premier ouvrage, le 黄帝内经 Huáng Dì Nèi Jīng dans lequel sont posés les fondements théoriques de la médecine chinoise et de l’acupuncture.

En fait l’ouvrage ne date que du troisième siècle avant Jésus-Christ.

Les théories qui y sont exposées sont encore considérées à l’heure actuelle comme le pivot de la formation en Médecine Traditionnelle Chinoise.

Les ouvrages médicaux suivants le prirent en référence, le commentèrent, l’enrichirent, amenèrent le développement de nouveaux concepts dont le germe était déjà contenu dans le 内经 Nèi Jīng.

La somme d’expériences cliniques amassées par des générations de médecins prouve l’efficacité d’une médecine qui est loin de l’exotisme, du folklore et de l’ésotérisme.